Vous souhaitez donner votre avis ou poser une question à propos de ce jeu vidéo ?

Notre espace commentaires est accessible à tous, sans restriction.

Il est enfin parmi nous ! Le jeu d’action développé par Kojima Productions, Death Stranding, revient en exclusivité le 24 septembre 2021 sous la forme d’un Director’s Cut (version finale approuvée par le directeur) sur PlayStation 5. La bande-annonce du bijou de Hideo Kojima est apparue le 25 août dernier à l’ouverture de la gamescom 2021. Une belle mise en bouche de Death Stranding préalablement disponible sur PS4 et PC.

Ce trailer a dévoilé un concentré de nouveautés que réunira l’ultime version, soulevant de nombreuses réactions de la part des fans de Death Stranding qui attendaient cette annonce depuis deux ans maintenant.

Outre les améliorations graphiques qu’on attend d’un passage sur une console plus puissante, il semblerait que Hideo Kojima a tout donné au cours de la réalisation de cette seconde version du jeu vidéo et a réservé de nombreuses surprises aux joueurs. Est-il allé trop loin ? Que va contenir exactement ce Director’s Cut ? Voici notre avis !

Le synopsis de Death Stranding

Le jeu se déroule dans un futur proche à la suite d’un évènement cataclysmique qui brisa la barrière entre le monde des vivants et celui des morts. Les Échoués, les âmes des morts, rodent dans le monde et tuent tout humain qu’ils réussissent à attraper. Chaque mort provoque une Néantisation, une onde de choc qui détruit tout sur son passage. Les survivants se sont réfugiés sous terre tandis que d’autres ont préféré vivre à l’écart.

Une poignée d’humains surnommés les Rapatriés sont capables de survivre à une Néantisation, ressentant l’évènement comme une expérience de mort imminente non létale. D’autres ont développé une technologie capable d’entrer en contact avec les Échoués et de développer des pouvoirs comme la téléportation.

Des technologies ont aussi été créées afin d’étudier les Échoués, notamment des fœtus prématurés, lien entre la vie et la non-vie.

Vous incarnerez Sam Porter, en plein voyage dans ce monde unique.

Les nouveautés de Death Stranding Director’s Cut

Au-delà d’une évolution des graphismes, l’une des principales nouveautés est le système de combat. Un florilège de nouvelles techniques de corps-à-corps fait son apparition. Vous y retrouverez aussi de nouveaux gadgets à votre disposition ; un tout nouveau pistolet électrique, un compagnon robotique qui transportera pour vous plus de marchandise, un lanceur de cargaison et des bottes qui réduisent les dégâts dus aux chutes, mais qui vous aideront aussi à faire des sauts plus ou moins réalistes.

Dans ce Director’s Cut vous aurez aussi l’occasion de tester un champ de tir totalement nouveau pour s’entrainer, mais pas que. Le champ de tir vous proposera aussi l’option « Entrainement et compétition » qui classera les meilleurs scores des joueurs du monde entier. Dans la même lignée, il sera possible de rejouer les boss, un bon moyen pour lancer les hostilités.

L’une des dernières nouveautés étonnantes ne laisse pas le public de marbre. Dans cette version du jeu, il vous sera possible de mettre de la musique et de danser. Mais aussi de faire des courses dans différents véhicules ou même des figures au guidon d’une moto. Ces derniers ajouts peuvent faire peur aux puritains.

Notre avis sur Death Stranding Director’s Cut

On l’a attendu longtemps et on l’a eu. Death Stranding : Director’s Cut nous a fait patienter, mais revient en force. Après quelques heures de jeu seulement, on retrouve cette bizarrerie propre à Death Stranding et à Kojima. Une œuvre profonde, à part entière, qui possède une mise en scène et une écriture exceptionnelle.

Les nouveautés et le graphisme ramènent une bouffée d’air frais dans le jeu. Toutefois, Kojima a choisi un parti pris qui peut soit être approuvé, soit critiqué. Il a rendu le gameplay du jeu plus accessible afin de toucher un plus grand public. Ce choix est risqué sachant que le jeu Death Stranding s’est fait connaitre d’abord pour sa narrative, sa capacité à imposer une vraie simulation dans les déplacements, la gestion des obstacles et l’analyse du terrain.

Ce Director’s Cut nous a tous pris par surprise. Cependant, l’essence du jeu reste la même et ses nouveautés donnent un souffle plus léger au gameplay sans pour autant toucher l’histoire ou dénaturer l’univers. Death Stranding : Director’s Cut mérite donc le détour ; plaisir garanti !

Vous souhaitez nous signaler une erreur au sein de cet article ?

Prenez le temps de nous le faire savoir en commentaires, pour que nous puissions rendre ce site le plus fiable possible.